Niger 1

Tendu entre le ciel et l'eau

le pêcheur bat la mesure

de la traversée

avec la rame et son corps ensemble.

Assis entre le ciel et l'eau

nous nous éloignons de la ville

nous nous rapprochons du silence.

malgré la couleur de la terre

nous sommes comme sur la Manche

et, comme la mer, le fleuve sauve la pays.

si j'étais né à Bamako

chaque jour je retournerais sur le fleuve

observer de loin

le trop près des hommes

qui, s'ils ne souriaient pas, pleureraient de rage.

Yvan Le Men